Projets en cours

PROJET RECIF

de Nice Côte d’Azur a démarré un projet financé par la région Sud et France Filière Pêche. La durée du projet est de 1 an de janvier 2022 à janvier 2023.

 

Afin d’évaluer l’état écologique de ces zones protégés, le laboratoire ECOSEAS, de l’Université 

L’objectif est d’étudier l’efficacité de ces Zones Spéciale de Conservation (ZSC) en réalisant un monitoring dans 8 ZSP dans les Alpes-Maritimes (06) et le Var (83). La diversité de la faune, la densité de poissons et la distribution de la biomasse sont des paramètres qui vont être obtenus grâce à un échantillonnage visuel réalisé en plongée sous-marine. De plus, des pêches expérimentales vont être entreprises en partenariat avec les pêcheurs des prud’homies afin de comparer ces données aux échantillonnages et avoir une idées globale de la ressources disponibles et de l’efficacité de ces AMP. Les observations vont être faites au sein de la ZSP, en périphériques et à distance (le contrôle). Cette campagne est divisée en deux parties : une au printemps et une en automne.

Contacts :

Benoit Derijard (Benoit.derijard@univcotedazur.fr) ; ECOSEAS

Cartes téléchargeables :

Plaquette Cap Roux_recif

Plaquette Est – recif

Plaquette Ouest – recif

 

FishMPABlue 2 Plus

Le Comité est partenaire du laboratoire ECOSEAS, porteur français du projet international FishMPABlue 2 Plus.
Ce projet vise à transférer une nouvelle approche de gouvernance pour la gestion de la petite pêche aux Aires Marines Protégées (AMP) Méditerranéennes. Cette approche est basée sur la co-gestion des AMP par leurs utilisateurs, notamment les pêcheurs artisanaux, et les gestionnaires.
📖 Ce projet est la suite des projets FishMPABlue1 (2015-2016) et FishMPABlue2 (2017-2019). Ces projets ont permis de définir des mesures de gestion (regroupées dans une « boîte à outils ») pour la gouvernance de la petite pêche et de les tester dans des AMP « pilotes ».
📊 La « boite à outil » de gouvernance pour la gestion de la petite pêche a démontré que l’inclusion des pêcheurs dans le processus décisionnel de la gestion des AMP a un impact positif sur la durabilité socio-économique et environnementale des AMP. En France, la boîte a outils a été mise en œuvre au Parc Marin de la Côte Bleue et dans la réserve de pêche du #caproux.
🤝 Les gestionnaires et pêcheurs des réserves marines de Cap d’Ail et de Pequerolle, en partenariat avec le laboratoire Ecoseas, adopteront  certaines mesures de la boite à outil, dans les réserves.
💶 Ce projet est financé par le programme Interreg MED Programme.